Cycles 2 et 3 : visite-atelier "Entre Terre et Ciel"

Le parcours de visite est susceptible d’être modifié en fonction de l’accrochage.

Niveaux : Cycles 2 et 3 (possibilité de travail en inter degré) 
Durée : 2h 
Thème : Que signifie le mot "paysage" et comment les artistes flamands l’ont-ils appréhendé ? Les enfants découvrent comment les artistes flamands ont développé une manière unique de représenter le monde qui les entoure en mêlant un sens exceptionnel de l’observation, un talent inégalé pour le rendu des détails et un goût pour l’irrationnel et le merveilleux. 
 
Disciplines concernées :  

Cursus Histoire des Arts : "Arts du langage" et "Arts du visuel" 
 

Objectifs

Matériel à apporter

Visite

Après avoir expliqué le terme "paysage", le médiateur fait découvrir aux élèves ce que les artistes flamands ont apporté d’un point de vue technique et stylistique au genre du paysage. Il aborde avec eux les étapes techniques de la peinture à l’huile sur bois (rôle du liant à l’huile, jeu des glacis) et les initie aux grandes règles de perspective. Puis dans la salle Entre ciel et terre, consacrée au paysage flamand, les élèves découvrent la perspective chromatique mise au point dès le XVIe siècle par les Flamands avant de la confronter à la perspective mathématique, illustrée par quelques œuvres du musée mises en regard avec des reproductions de tableaux italiens.
’analyse détaillée d’œuvres du XVIe et du XVIIe siècle permet de mettre en évidence des particularités propres aux paysages flamands : omniprésence du quotidien, la place de l’homme et sa portée symbolique, images codées et à double sens, vision à la fois macroscopique et microscopique, goût extrême pour les détails et dextérité remarquable.  

Sélection d’œuvres

La perspective et les couleurs du paysage flamand : rendre la tridimensionnalité par la technique de l’échelonnement des couleurs ocre, vert et bleu.  
 

Joachim Patinir, Paysage avec saint Christophe portant l’enfant Jésus, huile sur bois, XVIe siècle 
 
Un paysage qui fourmille de détails :  Les paysages flamands regorgent de petits détails du quotidien représentés avec une extrême précision et plongent ainsi le spectateur dans un monde très réaliste. 



Anonyme flamand, Les Tentations de saint Antoine, huile sur bois, XVIe siècle  
 
L'évolution de la représentation du paysage et de la place de l'homme et du divin entre le XVIe et le XVIIe siècle : Les grandes caractéristiques du paysage flamand et ses transformations au fil des siècles. 


Roelandt Savery, Paysage avec un château animé de personnages, huile sur bois, XVIIe siècle 
 
Le regard des artistes flamands contemporains sur la nature : L’héritage des grands peintres de paysage flamand dans la création flamande contemporaine. 
 Jacques Quecq d’Henripret, Le Paradis terrestre, 2004 

Atelier d'arts plastiques

Thème

Par un jeu de superposition de plans colorés qui respectent la palette de la perspective chromatique mise au point par les artistes flamands, les élèves construisent peu à peu un paysage de papier mêlant 2D et 3D et créent la sensation de la profondeur.  Un travail sur le détail des différents éléments constitutifs de leur paysage (travail du feuillage, ajout de personnages, d’éléments bâtis, d’animaux…) ajoutera la touche finale au travail plastique.  

Service des Publics
03 59 73 45 59

reservations.museedeflandre@lenord.fr 


retour en haut